Ténèbres de Bec, Iko et Digikore Studios

Publié le par Mo'

Ténèbres

Tome 1 : IOEN

Scénario : Christophe Bec

Dessin : Iko

Couleurs : Digikore Studios

Editeur : Soleil


"Un seul viendra par siècle, dans une armure de glace, tenant dans ses mains vengeresses notre salut"

 

100 ans que le pays a vu les cieux s'embraser. 100 ans qu'il est plongé dans les ténèbres avec pour seule lumière, ces fleuves de lave qui arpentent les terres du royaume. 100 ans que les habitants sont traqués et tués par de mystérieuses et monstrueuses créatures, sorte d'hybride entre un T-Rex et un dragon. Depuis l'apparition de ces monstres cracheurs de feu, les habitants sont obligés de se terrer afin d'échapper à leurs attaques meurtrières. Les morts se succèdent et même les plus valeureux guerriers sont obligés d'admettre la supériorité de leurs ennemis. Et alors que tous semblent résignés à capituler, un mystérieux chevalier fait son apparition. La prophétie serait-elle en train de se réaliser ? A quelques lieux de là, sur des terres où les ténèbres n'ont pas encore pris place, un jeune garçon aux capacités incroyables est en train de se révéler à sa destiné. Mais qui est-il ? Et surtout, quelles sont ses origines ?

On n'en finit pas de parler de Christophe Bec ces derniers mois. Promu directeur de la collection "Hanté" chez Soleil, et surtout auteur prolifique de série comme "Carthago" (T1, T2), "Sarah" (dont le tome 2 est pour octobre) ou encore de l'excellent "Prométhée" (T1, T2)... il s'était jusqu'alors exprimé principalement dans un style plus "fantastique", mais avec "Ténèbres", il casse ses habitudes et signe ici sa première série d'héroïc-fantasy. Menée de main de maître du début à la fin, ce premier tome n'est pas qu'une simple introduction mais une vraie immersion dans un univers riche digne de J.R.R Tolkien. Malgré les divers va et vient entre les protagonistes, la lecture reste extrêmement fluide et même si cela reste de l'héroïc-fantasy "classique", le plaisir y est grand. Mais ce que l'on retiendra principalement dans "Ténèbres" c'est l'énorme talent du jeune dessinateur italien, Iko (pseudonyme). Il lui aura fallu deux ans et demi pour réaliser cet album, mais lorsque l'on voit le résultat, on comprend tout de suite pourquoi. Chaque page est un vrai régal ! Des expressions des personnages plus vraies que nature, aux moindres détails apportés aux décors, tout y est impressionnant de réalisme. Le soin donné aux édifices ainsi qu'aux créatures est tout simplement hallucinant. Pour vous faire une comparaison, je vous invite à vous remémorer la claque que vous avez pris la première fois où vous avez vu le "Seigneur des Anneaux" au cinéma. Vous vous rappelez ? Et bien voila, c'est exactement ça !
Iko, le Peter Jackson de la BD ? Peut être bien. Toujours est-il qu'avec "Ténèbres", il nous offre du grand spectable.
Un tel dessin méritait donc une colorisation à la hauteur. Dogikore Studios a relevé le défi haut la main. Les effets de lumière sont à coupé le souffle, et le passage des ténèbres à la lumière extrêmement bien rendu.

Une fois de plus Christophe Bec s'entoure d'une équipe talentueuse, mais surtout il confirme son indéniable talent de scénariste en s'attaquant à un genre qu'il n'avait jusqu'alors jamais abordé.

Alors oui j'avoue, lorsque l'on m'a présenté pour la première fois "Ténèbres" et malgré ma forte admiration pour le travail de Christophe Bec, je n'avais pas vraiment été emballé, voir pas du tout ! Peut être le changement de style ?! Mais peu importe, maintenant je sais que mon idée était fausse et par conséquent je ne peux que
vivement vous inciter à vous procurer cette nouvelle série qui risque fort de devenir une référence dans le genre.



Mo'

Images: © Soleil - Bec / Iko / Dogikore Studios

Publié dans BD

Commenter cet article

Fauve 24/08/2009 13:44

Je prend *_*
Rien que la couverture, l'histoire, et la planche sans compter ta critique, je suis conquise !