Speed critique : Explorers T.1 de Guerin, Lapeyre et Brants

Publié le par Mo'

Explorers T.1
De Guerin - Lapeyre - Brants (Soleil)


Attiré tout d'abord par la couverture puis par son résumé prometteur, je me suis donc précipité sur cet album. Malheureusement, la lecture m'a laissé sur ma faim La rencontre promise avec Sherlock Holmes sera de courte durée. On aura tout juste le temps de se faire à l'environnement que leur mission sera déjà terminée. C'est dommage, on aurait aimé arpenter les rues de Baker Street un peu plus longtemps. Par contre, le travail fournit au dessin et à la couleur est plus qu'attrayant. Il y a du peps dans quasiment toutes les cases. Le style manga ne sera pas sans rappeler celui des dessins animés "Martin Mystère" ou encore "Totally Spices" ce qui plaira fortement aux plus jeunes. Une lecture sympa malgré tout.



Mo'
Images: © Soleil - Guerin -Lapeyre- Brants

Publié dans BD

Commenter cet article

Franck 15/12/2009 21:02


Une mise en bouche où l'on ne perd pas de temps ! Le duo Guérin / Lapeyre fonctionnent à merveille !

Explorers est très certainement la série qui marquera la carrière des deux auteurs et on espère que Soleil les fera briller encore longtemps tant leur génie peut nous réserver de belles surprises
en BD.
Même si ce sont deux potes, ils auraient fait un truc bien pourri je l'aurai dit, mais là c'est juste trop bien ! Tellement bien qu'on en veut rapidement encore.
Le scénario de Rémi est juste une petit bijoux qui nous l'espérons vis à vis des premières critiques qui dénoncent le fait que les préliminaires ont été trop rapides, s'étoffera dans les prochains
numéros pour vivre pleinement les rencontres entre nos jeunes héros et les personnages cultes de la littérature.
Et puis il y a une raison à cela, les lecteurs comprendront, mais chut, faut pas tout dire non plus et garder un peu de mystère dans cette nouvelle série qui en est remplie !

Guillaume se surpasse dans les dessin. C'est juste prodigieux dans les décors ! Je vous invite juste à vous rendre sur la page de la bibliothèque. C'est juste un travail de fou. Dire que les
lecteurs y resteront que le temps de lire les bulles... Bref, moi j'ai apprécié. C'est dynamique, c'est expressif, ça booste et c'est plein de petits clins d'oeil aux comics et aux mangas.

Quant à la soeur d'Elsa Brants, Diane, elle signe des couleurs très réussies. Un poil lisse, mais l'ambiance est là !

Vous l'aurez compris c'est une totale réussite pour moi !


Yota 16/11/2009 18:34


pour une fois j'aurai un point de desaccord avec Mo' sur une bd. Il est entendu que la rencontre de Sherlock Holmes fut courte, mais pour un premier tome,, en 46 pages on doit prendre en compte, le
prologue, l'explication de l'intrigue l'humour pour une série qui se doit d'être raccord avec son public plutôt ado, et les scènes d'actions nombreuses et bien menés.
Il reste donc peu de place à l'interaction avec le monde dans lequel ils se rendent.
Je pense que pour les prochains monde, celà sera plus proche des livres dans lesquels les personnages iront puisque on peut oublier le long prologue.

Maintenant il ne faut pas oublier que les personnages ne doivent pas entrer en contact avec les héros de livres, en gros ils ne doivent pas apparaitre dedans.
Le bref accrochage avec Sherlock Holmes aura été un moyen pour montrer que les personnages sont bien dans le monde de Conan Doyle, et non pas dans un passé réaliste (machine à remonter le temps),
et bien entendu pour y mettre une certaine pression pour les prochains tomes sur les règles à respecter.

Je pense que le resumé est bien entendu accrocheur mais peu aussi tromper SUR CE PREMIER TOME. Mais bon je pense aussi que san celà, il n'y a pas de démonstrations sur les évènements de la
BD.

Je terminerai sur l'excellent travail de Lapeyre, car même si son dessin est "inspiré" par le trait manga (bien entendu on est loin,  comme le peux l'être le dessin de Tsukasa Hojo (City
Hunter, Cat's Eye pour les plus connu) du trait shonen classique, nous avons là des personnages foisonnant de détails, vivants et plaisants à regarder.
La couleur est aussi brillante que sur Ether (Merci Brants).
Mon seul regret (il doit bien y envoir un ^^) serait une sorte de précipitation dans le scénario, ca va vraiment trop vite ! et un petit préambule me manque pour comprendre le point de départ de
l'histoire... Mais celà sera peux-être un sujet sur un prochain tome à découvrir ;)