Guin Saga T.1 aux Editions Asuka

Publié le par Yotadelatisane

Histoire :

Dans des temps anciens et oubliés, le Roi du Royaume de Paroh est sauvagement assassiné avec sa femme et ses serviteurs dans son château par des mercenaires à la solde de l'armée de Gohra. Seuls ses enfants, le prince Rémus et sa soeur jumelle la princesse Linda ont réussi à s'échapper pendant le massacre dans la forêt alentour. Rapidement rattrapés, et à la merci de meurtriers sanguinaires, ils sont sauvés in-extremis par un étrange guerrier au visage de léopard qui extermine les soldats avec une facilité déconcertante. Amnésique, ce mystérieux sauveur ne se souvient que de son nom : Guin. Les jumeaux lui expliquent leur situation et Guin décide de les aider dans l'espoir d'en savoir plus sur ses origines. Sur leur route, ils rencontreront quelques alliés dont une jeune fille issue d'un peuple-singe, un mage et un mercenaire répondant au nom d'Isht Van. Le petit groupe devra rallier les tribus Sem et un peuple légendaire de géants, les Lagons, pour bouter les envahisseurs et venger le massacre commis par Gohra, et devront affronter une multitude d'ennemis et d'obstacles dont une jeune femme, le général d'Alélys, aussi belle qu'impitoyable...

Tiré d'une multitude de nouvelles (plus de 126 sorties entre 1979 et 2009) GUIN SAGA est une légende dans le monde de la Fantasy au japon. L'auteur Kaoru Kurimoto a ainsi ouvert la voix à d'innombrables titres d'Héroic Fantasy comme le fabuleux BERSERK de Kentaro Miura qui ne cache pas sa dévotion à cette œuvre qui l'aura grandement influencé pour son propre manga.
il y a eu une première adaptation en manga en 2001 de Kazuaki Kanagizawa dans la catégorie Seinen mais qui n'aura duré que 3 tomes, puis celle qui nous intéresses depuis 2007 et qui suit son bonhomme de chemin avec 4 tomes toujours en cours de publication, mais cette fois-ci dans la

catégorie Shonen.

Les magnifiques couvertures et illustrations reprennent celles des romans réalisées par d'illustres talents tels que Yoshitaka Amano (vampire Hunter D), Naoyuki Kato (La légende des héros de la Galaxie), Jun Suemi (Rengoku sur PSP) et Shinobu Tanno (Vandal Hearts sur PSX).


Ce premier tome permet de mettre un peu de mystère autour de notre nouveau héros Guin. On n'apprend rien de particulier, sauf qu'il ne sait rien de lui. On prend part aux différentes trahisons, aux méfaits des envahisseurs et on apprend à connaitre un peu nos jeunes jumeaux. Un tome de reconnaissance en somme et qui permettra au second de rentrer plus vite dans le sujet.
Concernant le dessin de Hajime sawada (Sorcerous Stabber Orphen est son oeuvre la plus connue, une sorte de Lina Inverse du monde de Slayers au masculin), celui-ci est  épuré, les visages sont souvent angéliques pour une âme toute en noirceur, et un style graphique proche de l'œuvre de Miura (Berserk, un comble sachant que lui-même avoue voir pioché largement dans l'univers de Guin saga) avec un trait parfois brouillon pour accentuer la violence des scènes...
Le scénario prend donc son temps pour donner libre cours à notre imagination et pour découvrir l'origine de Guin, la créature mi-léopard mi-homme. Autour de lui des personnages antipathiques mais charismatiques à la manière de Hokuto no Ken.


L'avis de Yota Saga (Afrika) :


Guin Saga prends donc le pari de mettre en case une des plus grandes saga romanesque de l'histoire littéraire du japon. Un travail de titan mais qui semble enfin prendre pied malgré le non succès du premier manga. Certainement parce que passé du Seinen au Shonen (moins de sang plus de combats) mais surtout parce qu'un vrai mangaka, en l'occurrence H.Sawada, lui donne un style particulier, passant d'une beauté mystérieuse à une violence inouïe.
Dommage que l'auteur des romans Kaoru Kurimoto soit décédé en avril dernier suite à une longue maladie sans avoir pu terminer sa saga. Il n'aura pas non plus le plaisir de redécouvrir son œuvre mais qu'importe, nous lecteurs, nous nous en chargerons à sa place !


Yota
Images: © Asuka - Kurimoto - Sawada

Publié dans Manga

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article