Barracuda T.1 de Dufaux et Jéremy - Dargaud

Publié le par Mo'

Barracuda.jpgAprès avoir pris d'assaut un navire espagnol, l'équipage du Barracuda découvre à son bord Dona Emilia Sanchez Del Scuebo, une dame de la haute bourgeoisie, Maria sa fille, et Emilio. Sous la menace, le capitaine Blackdog découvre que Dona Del Scuebo est en possession d'une carte indiquant une île où serait enterré son mari mais aussi le plus gros diamant du monde, le "diamant de Kashar". Bien décidé à repartir aussitôt ses nouveaux prisonniers vendus au marché aux esclaves, Barracuda autorise son fils Raffy à débarquer pour une petite fête le temps que le navire soit prêt à appareiller.

 

Avant d'être une histoire de pirate, "Barracuda", c'est surtout la découverte de  Jéremy Petiqueux, un jeune dessinateur plus que talentueux. Après avoir fait ses armes aux côtés de Philippe Delaby en tant que coloriste sur les séries "Murena" et "La complainte des Landes perdues", il nous offre avec ce titre, son premier album en tant que dessinateur. Pas besoin de s'étaler, c'est tout simplement une vraie claque visuelle qui commence dès la couverture. Je vous laisse juge !  

Jean Dufaux prend quant à lui le parti de parler d'une histoire de pirates non pas en mer, mais sur terre. Il y aura bien une scène d'abordage sanglante au début de l'album mais le reste du récit se déroulera à Puerto Blanco, l'île des pirates. Un contre-pied intéressant qui permet ainsi aux lecteurs de ne pas ressentir cette sensation de déjà lu et/ou vu. Dialogues soignés et dessin de très grande qualité, ce premier tome de "Barracuda" promet une belle et riche aventure où la vengeance et l'amour seront au rendez-vous.

 

© Dargaud - Dufaux - Jéremy

Publié dans BD

Commenter cet article

Mo' 20/11/2010 23:45



Je peux comprendre ton ressenti mais je suis prêt à parier que même si tu y es hermétique, c'est une couv' qui te reste en mémoire. Le pari de faire bloquer les éventuels lecteurs est réussi non
?


Merci de ta visite Mo' la fée ;)



Mo' la fée 20/11/2010 08:07



autant j'adore Dufaux, autant je suis complètement bloquée par le visuel de couverture de cet album-là. Je vais aller feuilleter l'album quand même... depuis quand se fait-on une opinion d'un
album rien que sur les impressions données par la couverture ??