La collection 32 de Futuropolis, c'est fini !

Publié le par Mo'





Et oui vous avez bien lu ! La collection 32 de Futuropolis n'est plus. Voici les raisons de cette bien triste décision.


Message officiel de Luc Brunschwig :


Après 7 récits et 14 épisodes parus, et malgré un véritable enthousiasme des libraires et de certains lecteurs, il faut bien reconnaître que les 32 sont restés dans leurs présentoirs, la plupart des acheteurs n’ayant pas été convaincus par cette formule de récits en épisodes et
Guerres civiles en format souple. Même le petit prix n’a pas réussi à susciter la nécessaire curiosité.
 
Qu’importe. Futuropolis est un laboratoire et comme tout centre de recherche, nous tentons des choses. Certaines échouent, malheureusement. Ce n’est pas sans regret, tant de notre côté que de celui des auteurs qui tous s’étaient investis non seulement dans leurs histoires, mais aussi dans ce concept, qu’ils pensaient important de vous proposer.
 
Pour autant, notre conviction quant à la qualité et l ‘originalité des récits publiés dans la collection 32, reste inchangée.
Cette conviction a été renforcée tout au long des parutions de la collection 32 par vous lecteurs et les critiques, qui tous ont salué avec enthousiasme l’ensemble des séries que nous avons entreprises.  
 
C’est pourquoi, dès janvier 2007, nous proposerons pour chacun des ces récits, de nouvelles présentations.  
Adaptées au rythme et au style de chaque histoire et de chaque auteur, elles permettront de retrouver dans des formats différenciés, en 64 pages ou en 96 pages et reliure cartonnée, les 7 récits déjà commencés (ainsi que ceux à venir).
 
De plus, les auteurs ont souhaité (avec notre accord enthousiaste) continuer de travailler dans un format de chapitres de 32 pages, ayant constaté que ce format d’écriture leur Après la guerre - Après la guerrepermettait une  véritable et nécessaire densité dans leurs histoires.
 
Dès janvier paraîtront ainsi, London Calling en 64 pages cartonné grand format  
et Le Monde de Lucie et L’Idole dans la bombe en 96 pages en format plus ramassé.
Ces ouvrages seront composés des épisodes déjà parus de chaque récit, augmentés (pour le Monde de Lucie et London Calling) de 32 pages inédites.
 
Mais, attention, nous n’oublions pas les premiers lecteurs de la collection 32 !
L’épisode 3 du Monde de Lucie, ainsi que l’épisode 2 de London Calling, paraîtront en tirage limité sous leur forme initiale.  
 
Non, nous n’obligerons pas les lecteurs de la 32 à racheter des épisodes qu’ils possèdent déjà pour lire la suite de leur récit préféré.
 
L'idole dans la bombe - L'idole dans la bombe
Quant à Holmes épisode 1, en cours d'impression quand nous avons pris cette décision, il  paraîtra malgré tout le 23 novembre prochain. Son tirage a été calé sur le tirage du making of  collector (soit 6.000 exemplaires). Il est donc limité et ne sera pas réimprimé.
 
Dans ce cas précis il s'agit d'une authentique avant première avant l'album de 64 pages qui
  sortira à la rentrée 2007.
 
Sébastien Gnaedig              Luc Brunschwig
Directeur de Futuropolis     Directeur éditorial de la collection 32



Quelques précisions de la part de Luc Brunschwig :

Nous nous sommes retrouvés face à un rejet massif des réseaux face à ce format, son prix modeste, sa difficulté à se défendre tout seul. On espérait vraiment trouvé un terreau d'afficionados qui nous permettrait de tenir dans le temps, jusqu'à ce qu'un titre explose (comme ça a été le cas pour Poisson Pilote).
Sauf que ce terreau on ne l'a pas trouvé, les réseaux n'ont pas souhaité continuer de soutenir un projet dans lequel ils ne croyaient visiblement pas (nous sommes passés de mises en place de 11.000 à des mises en place de 3.000 pour la dernière session).
Or, 3.000 c'est la certitude qu'il ne se passera rien pour les titres car ils deviennent invisibles chez les libraires.
On peut penser que les histoires sont autant à mettre en cause que la forme, sauf que le HOLMES d'un duo que l'on qualifiera de plutôt vendeurs, sur un personnage populaire n'a été commandé qu'à 6.000 ex. Il y a donc un véritable problème avec le format, qui devient un poids pour tous ceux qui le choisissent.  
Or, notre métier d'éditeur, c'est de nous battre pour qu'une série trouve son public. D'où la nécessité de reproposer des formats qui redonnent de la combativité aux libraires, plutôt que d'enterrer les titres dans un format qui les plombent.




Pour revenir sur cette décision, il est vrai que la 32 a beaucoup de mal à trouver son public. Pourtant tout était là pour en faire une collection de premier choix (prix, auteurs, qualité...), mais les lecteurs ont en décidé autrement. Avec un tarif de 4.95€ et des auteurs de qualité, on se demande bien pourquoi le succès ne fut pas au rendez-vous.
C'est bien dommage d'autant plus que la nouvelle série "Holmes" était prévu pour relancer la collection. Malheureusement, on n'ira pas jusque là.
Une note positive à tout cela, c'est que
Luc Brunschwig et Sébastien Gnaedig n'en oublient pas pour autant les lecteurs de la collection 32 puisqu'ils continueront les suites des séries déjà amorcées. Certes sous un autre format mais au moins la suite sera là !

A noter que si vous voulez intervenir directement avec Luc Brunschwig n'hésitez pas à vous rendre sur Bdgest.

Merci à Luc Brunschwig de m'avoir autorisé à mettre ici son message ainsi que ses quelques précisions sur le sujet.

Publié dans Actualité

Commenter cet article

Cé-go 02/11/2006 15:21

Ecoeuré !!Grand fan de cette collec' de part sa qualité, sa régularité et son prix, c'est pour moi une bien mauvaise nouvelle ...Remarque par rapport au message de MissYouri, le prix était pourtant bien mis en évidence avec un beau sticker bien gros sur la couv' ...non, je pense que les couvertures cartonnées ont la vie dure et les gens préfèrent payer 20 % plus cher !Pourtant, les volumes de cette collection 32  étaient à mon sens des beaux objets aussi ...Merci à Luc Brunschwig d'avoir pensé aux acheteurs pour la suite !

MissYURI 02/11/2006 09:12

Mauvaise nouvelle !! j'aimais beaucoup cette collection. Le probléme s'est quelle n'était pas mise en valeur en magasin . J'achéte certains titre de la collection, et à chauqe fois je passe devant les sorties !!!
je pense aussi qu'il y a un manque de pub, genre beaux stand up, et mettre en avant le prix !!menfin, les séries continue quand même s'est ce qui compte!

YoTadelatisane 01/11/2006 20:36

dans les commentaires, ont pouvait aussi lire que ce sont les partenaires qui n'ont pas soutenues le projet. Comment être frileux et arriver à le vendre... Impossible ! Si les libraires ne font aucun effort pour mettre en place cette collection, comment voulez-vous l'imposer ! Les ventes chutent aussi non pas à cause de la qualité ou de l'apparance mais surtout de l'ignorance ou du cerveau carré de certains libraires qui ne l'ont pas vu comme une edition à suivre comme une autre puisque de formats et de prix different...La faute en incombe non pas aux lecteurs mais uniquement aux libraire ou aux "partenaires"  ;)Et pourtant je sais que Mo' à tout fait pour mettre en valeur cette collection au Magasin...  

ÉLias_ 30/10/2006 14:52

Sans aller jusqu'à dire que je suis dégoutté, cette nouvelle m'attriste quand même un peu. J'aimais beaucoup ce concept de séries feuilletonesques qui s'apparentaient plus ou moins à du roman graphique publié en plusieurs chapitres. Moi-même, je commençais à songer sérieusement à orienter un de mes projets pour ce format. Et Futuro a fait preuve de beaucoup de courage en tentant cette aventure avec de jeunes auteurs. Perso, je n'ai acheté que le premier London calling, mais toutes les séries proposées me semblaient intéressantes, tant graphiquement qu'en ce qui concerne le style des scénars.
Maintenant, il y a la loi du marché et Futuropolis version 2006 semble devoir s'y plier. Le plus consternant c'est que ce n'est même pas la qualité des BD qui est contestée mais juste l'apparence de la parution. C'est idiot ! Ces séries se vendront donc mieux en étant en couv cartonnée et proposant deux fois plus de pages ? Une marque comme Futuro se distinguait précisément par la cohérence de sa ligne éditoriale, mais aujourd'hui ils se voient contraints de se plier aux décisions des libraires ? Au moins, les séries continueront à paraître.

É.

Mo' 30/10/2006 17:25

Salut Elias,Je ne sais pas si Futuro c'est plié à la décisions des libraires car ils n'ont pas tellement besoin de leur avis pour savoir que cela ne marche pas. Ils n'ont qu'à voir les retours effectués par les libraires et je crois que rien qu'avec ca ils ont du comprendre. C'est pas faute de leur avoir laissé une chance à toutes ces séries. Nous même à la librairie on n'a pas arrêté de les mettre en avant pour essayer de la faire découvrir au mieux mais rien n'y faisait. Alors c'est vrai comme le dit Tofy le "souple" ne plait guère mais si effectivement on doit s'arrêter à une esthétique de l'album on est mal barré ! Pour ma part, je ne me fais pas de souci pour Futuropolis car je sais qu'ils rebondiront et reviendront très vite avec de nouvelles idées mais c'est vrai qu'en attendant c'est encore les lecteurs qui payent malgré qu'on aura qd meme la suite de nos histoires ;)A bientot Elias et merci de ton avis ;)Mo'

Foussa 29/10/2006 00:50

Je suis dégoûté également. Cette collection méritait mieux, surtout vu la qualité globale. L'innovation finira par payer, j'en suis sûr. Que Futuropolis continue comme ça !Bon, au moins j'aurais la suite de mes albums, c'est déjà ça ! (j'ai tout, sauf London Calling).

Mo' 30/10/2006 17:19

Salut Foussa ! C'est effectivement comme cela qu'il faut réagir ! Tout comme toi je pense que l'innovation paiera un jour mais il faudra y aller petit à petit aux détriments des lecteurs comme bien souvent mais bon ... Tu loupes quelquechose avec London Calling c'est bien sympa ;)A bientotMo'