La Traversée du temps, du film au manga.

Publié le par Yotadelatisane

travers-e.jpg

Pour pouvoir parler de "la traversée du temps", il faut parler un peu de son origine. Celle-ci provient avant tout d'une nouvelle de Yasutaka Tsutsui "Toki wo Kakeru Shōjo" Le film et le manga dont je vais vous parler, est en fait une suite imaginé pour une version cinéma. Mais ne l'ayant pas encore lu, il me semblait évident de parler avant tout de la relation entre ce film et le manga car ce dernier a été "commandé" pour la sortie du long-métrage...

Resumé :

Makoto est une jeune lycéenne comme les autres, un peu garçon manqué, pas trop intéressée par l'école et absolument pas concernée par le temps qui passe ! Jusqu'au jour où elle reçoit un don particulier : celui de pouvoir traverser le temps. Améliorer ses notes, aider des idylles naissantes, manger à répétition ses plats préférés, tout devient alors possible pour Makoto. Mais influer sur le cours des choses est un don parfois bien dangereux, surtout lorsqu'il faut apprendre à vivre sans !


Le Film avant le Manga :

Le film est réellement réussi. Nous avons là, une vraie maîtrise du temps (^^), une réalisation impeccable qui donne corps à l’histoire bien que parfois un peu complexe et peu expliqué. Le chara design de Yoshiyuki Sadamoto (Nadia, Evangelion, pour les plus célèbres ^^) est simpliste mais aéré, ce qui fait que l’on aime regarder ses personnages qui ont du caractère.

L’animation n’est pas en reste, bien qu’elle ne soit pas digne d’un Ghibli, elle reste assez fluide pour être appréciée des non aficionados « d’animé » ou de « mangasse » japonais.

Son seul gros défaut sera donc de laisser pour compte ceux qui ne connaissent pas le roman originel, dont ce film en est la suite, et qui ne peuvent pas comprendre certains passages, comme le début , dans la salle de biologie. Il est malgré tout difficile de ne pas l'aimer, tant les personnages sont  attachants, et surtout  la manière dont est abordé l’adolescence (ses rêves, et ses espoirs).

A voir et à revoir, comme on dit. ^^

 

Image © Eurozoom

 

Le Manga après le film

Il est difficile de comparer le manga au film, car chacun apporte son lot d’informations sur le passé de Tatie Sorcière, héroïne du roman.

Le film comme décrit plus haut, reste une œuvre forte, portée par la musique et sa réalisation, mais qui délaisse certains éléments, qui auraient été trop long à traiter sans apporter de l’ennui au spectateur, déjà convié à comprendre la trame de fond trop complexe ou mal abouti.

Le manga en lui-même n’apporte pas grand-chose, malheureusement. Le dessin est déjà quelque peu brouillon, certaines scènes sont passés en coup de vent et il y a beaucoup d’incompréhension sur l’histoire, et il est parfois même impossible à la comprendre… La faute à son adaptation ? Peut-être… Comme souvent dans un one- shot, le manga-ka doit en un maximum de 200 pages, commencer et terminer son histoire. Son regard sur la base du roman ou le film est donc biaisé par cet aspect , ce qui l’empêche de se transcender ou de jouer à jeu égal avec les autres supports (cinéma et livre), et ne laisse qu’une impression de vite fait et, vite lu.

On peut néanmoins y trouver quelques explications plus claires que dans le film, avec des scènes comme le secret de Tatie sorcière (la tante), qui a elle aussi une relation avec ce qui arrive à Makoto. Vous pouvez d'ailleurs connaitre son passé en lisant le one-shot intitulé "LA TRAVERSEE DU TEMPS, LES ORIGINES", chez Asuka ou bien entendue en roman aux éditions "Ecole des loisirs".

 

 

Pour résumer, le manga "La Traversée Du Temps", contient de belles idées issuent du roman original ainsi que du film, mais on reste loin derrière ces derniers, de par la faute d’un dessin souvent mal maîtrisé, des cases trop souvent vides (de sens ? ^^) et qui laisse un sentiment de lassitude lors de la lecture.

 

Note : 13/20

 

Yotadelatisane

  Image © Asuka

Publié dans Manga

Commenter cet article