Le Testament du Docteur M de Pécau, Damour et Froissard

Publié le par Franck (Baywin)

Le Testament du Docteur M

Tome 2 : Les Trois Lumières


Scénario : Jean-Pierre Pecau

Dessin : Sébastien Damour

Couleurs : Vincent Froissard

Editeur : Delcourt

Collection : Machination



Résumé éditeur :

Un patient amnésique s’évade d’un asile psychiatrique et tente de recouvrer la mémoire. Sa seule piste, un morceau de pellicule entré mystérieusement en sa possession. Comment cet extrait du Docteur Mabuse, le joueur de Fritz Lang – dont, pour d’obscures raisons, l’introduction n’a été projetée qu’une seule fois, à Berlin en 1922 – peut-il être lié à la vague de meurtres qui terrorise Paris ? Cinquante ans après, le secret du Docteur Mabuse refait surface… L’enquête de police sur la vague de meurtres qui terrorise Paris piétine. L’inspecteur Lotte ne distingue pas le lien entre les victimes et n’a pas la moindre idée de ce contre quoi elle se bat… Les recherches sur la pellicule du film de Fritz Lang n’avancent guère plus et laisse M. perplexe. Comme plongé dans un état second, les yeux ouverts, fixés sur rien, il fredonne l’air de M le maudit…



Avis du Docteur F :
Vous l'aurez compris lors ma critique du tome 1 Les Araignées sur Baywin.net, mais cette nouvelle série des auteurs de Nash est pour moi l'un des meilleurs thrillers BD depuis longtemps.
Le trio Pécau, Damour, Froissard réussissent à entretenir un suspens haletant, noir et bouleversant.
Dans ce second opus, on entre beaucoup plus dans la psychologie de l'inspecteur Lotte. On découvre pourquoi elle a ce caractère de chien et pourquoi elle souffre.
Bien entendu, Thomas M n'est pas absent, bien au contraire. Ce nouveau récit nous fait découvrir d'horribles meurtres sur son parcours. Mais Pécau sait entretenir les pistes. Est-ce vraiment M ? Est-ce une machination ? Les Serial-Killers seraient-ils le fruit d'expériences scientifiques ratées ? De quoi entretenir toutes les folies à travers une trame toujours aussi présente, le film de Fritz Lang.
Ensuite, je suis tombé amoureux du dessin de Damour. Pécau ne pouvait trouver mieux. Le style est nerveux et l'ambiance est glauque, comme les vieux polars des années 60. Et pourtant, cette histoire est de notre époque.
Vous tenez là une série à ne manquer sous aucun prétexte. Attendons le final dans le tome 3 pour en faire une référence absolue dans le genre, mais j'en suis déjà convaincu !



A savoir :

Retrouvez la Biographie de Fritz Lang sur Wikipédia






Images: © Delcourt - Pécau / Damour / Froissard

Publié dans BD

Commenter cet article

Yotadelatisane 05/08/2009 20:03

en tout cas, la couv' est magnifique ! une vraie affiche des années 30 !