Les coeurs solitaires de Pedrosa

Publié le par Mo'

Couverture "Les coeurs solitaires"

One shot

Scénario : Pedrosa

Dessin : Pedrosa

Couleurs : Walter

Editeur : Dupuis

Collection : Expresso

Extrait planche "Les coeurs solitaires"

Synopsis :

Les journées de Jean-Paul s'égrènent au rythme de son travail (l'entreprise familiale de jouets en bois), les visites de sa mère (elle a les clés de sa maison), et les footings le long du lac (il tente les deux tours non-stop). C'est bientôt l'anniversaire de la mort de son père, toute l'entreprise est mobilisée pour une commémoration festive avec discours, match de foot, et banquet à l'appui. Mais plus se rapproche cette date, plus grand se fait le malaise de Jean-Paul. L'oppression d'une maman un peu envahissante, la lassitude du métier et de ses collègues, l'envie de vivre ailleurs, d'être différent... L'attente de l'exaltation, de la vie qui vous transporte. Ce vent qui l'appelle l'envahit si bien qu'il lâche tout sans prévenir ! Jean-Paul part en croisière en voyage organisé. Changer d'air, se sentir libre, enfin.


Mon avis :

J'ai longuement hésité à prendre cette BD. Cela est peut être du au scénario qui ne m'avait pas plus interpellé que ça. Mais en voyant les avis de certaines personnes, je me suis lancé dans la lecture des "Coeurs solitaires" et vraiment je ne fus pas déçu par cet album. Comment ne pas se sentir touché par la détresse de Jean-Paul, trentenaire trop couvé par sa mère ? Dès le début de la lecture on a envie de le prendre par la main et de le faire sortir de cette vie où une mère sûrement trop présente depuis l'enfance l'a rendu timide, craintif, peu ambitieux... Jean-Paul est l'archétype même de la personne à qui vous ne prêtez pas attention car il a beau être là devant vous, c'est comme-ci vous ne le voyez pas. Mais de ça, Jean-Paul en a assez et va donc prendre une décision qui malgré ses faiblesses, est une grande preuve de courage. Le dessin très expressif de Pedrosa donne une dimension supplémentaire aux "Coeurs solitaires". Le travail de Walter sur les couleurs est quant à lui très réussi et comment ne pas être interpellé par les couleurs utilisées pour la couverture ! Il faut oser non ?
Pour résumer, Pedrosa nous livre ici un grand moment d'émotion, de sincérité et de sensibilité.

Pedrosa est également le dessinateur de
Shaolin Moussaka et de Ring circus.

 

 


Publié dans BD

Commenter cet article

LuK 31/03/2006 12:00

Le dessin de l'album est monumental, et j'apprécie tout particulièrement comment le scénario bascule dans l'oedipien sans crier gare !Une oeuvre à part entière !Dans le même style, en plus léger, Les Passe-murailles chez les Humanos, une bouffée d'air frais !LuK

arteashow 30/03/2006 03:56

aaaaaaah il m'a l'air pas mal cet album..bon je retourne lire la fin de l'article!caroucho Mo'!Artea.

Mo' 30/03/2006 19:33

Caroutcho Artéa :D

tofy 28/03/2006 21:14

aaaaah! pedrosa! je l'aime trop ce type... ring circus,oui of course! mais shaolin moussaka....pas trop. j'ai été super déçue!
mais bon, cette bd est effectivement excellente, c'est bien vrai!

Mo' 28/03/2006 23:13

Je n'ai pas eu l'occasion de lire ring circus ! Par contre Shaolin mussaka, oui et je n'ai pas plus que ca accroché ;)Mo'

Mo' 25/03/2006 23:48

Salut Rez ! Bah ca deconne un peu depuis le début de soirée !De rien pour le soutien ;)Mo'

rez 25/03/2006 23:06

pedrosa est un tueu ouiii.........surtout dans ce style ,ultra expressif..
ton site marche correctement ?! waoua......
a +
rez         (merci pour le com/soutien !)